Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • TSCG: la lutte s'organise en Lozère (vidéo)

    La semaine dernière, les forces réellement de gauche de Lozère se réunissaient et faisant fi de leurs différences reconnaissaient l'impérieuse nécessité de s'unir pour défendre le droit des peuples à conserver leur souveraineté. 

    Toute une campagne d'information est en train de se préparer pour informer les Lozèriennes et les Lozèriens de la situation. 

    Nous avons le pouvoir. Nous le déléguons à des représentants élus! Nous ne pouvons accepter que des individus ou des organismes, non-élus, puissent prendre des décisions impliquant, entre autre, notre économie!


    collectif 48 contre l'austérité par frontdegauche48

    RESISTANCE  !!!!!

  • Charlie Hebdo et la laïcité.

    Pourquoi est-il important de soutenir Charlie Hebdo? La question peut être posée. En effet, on pourrait arguer du fait que, dans le contexte international actuel, il aurait peut-être mieux valu que les journalistes de Charlie Hebdo repoussent un peu leur envie de se moquer de la religion musulmane. Ben tiens! 

    Le fait est qu'un croyant, quelque soit sa croyance, ne peut qu'être choqué en apprenant qu'une divinité est ridiculisée dans un journal...qui plus est quand cette divinité est la vôtre...oui, c'est vrai....et alors?! ??

    La France est un pays laïc où toutes les religions ont semblablement le droit d'exister au même titre que l'athéisme. Ainsi, une religion disposera de lieux de culte, de journaux spécialisés, de radios et même d'émissions de télé. En contre-partie, le blasphème n'est pas plus un délit qu'un crime...et les journaux incroyants ont aussi le droit d'exister...entend-on parler de procès, de manifestations, de menaces quand un journal religieux publie des articles sur la vie de Jésus? Non! Pourquoi, parce que rien ni personne ne vous oblige à acheter et lire ces journaux...même s'ils sont contraires à vos idéaux rationnalistes et qu'ils heurtent votre sensibilté athée. 

    La France a été traversée par de très nombreuses guerres de religions qui l'ont divisée, épuisée, saignée...forte de cette expérience, elle a, courageusement, optée pour la laïcité. Cette lutte ne se fit pas sans une résistance acharnée de la religion catholique. Aujourd'hui, c'est au tour de la religion musulmane de vouloir se frotter à ce pilier de la République française. Comme nos aînés avant nous, sachons résister! 

    Il fut une époque terrible où les membres d'une religion étaient obligés de s'afficher en public, une étoile jaune à leur veste. La loi sur la laïcité pour éviter toute tension, impose que la manifestation d'une croyance ne se fasse pas dans le domaine public. Elle évite ainsi la stigmatisation...on est Français avant d'être membre de tellle ou telle secte. Quand je croise quelqu'un dans la rue, je me reconnais en lui avant de remarquer ce qui pourrait nous différencier avant de nous diviser. 

    Il est triste de constater que les membres du gouvernement comme M Ayrault ou encore M. Fabius ne se prononcent pas de façon très nette en faveur de la liberté d'expression...Ce terrain est laissé à la droite et à l'extrême droite, qui, elle, saura nourrir son racisme en confondant islamophobie et anticléricalisme. Quand Charlie Hebdo se moque de Mahomet, c'est l'homme religieux et non l'arabe qui est attaqué. En ne soutenant pas ce journal satirique, c'est un boulevard qui est laissé aux amalgames racistes. 

  • MES et TSCG: pétition

    Deux pétitions sont actuellement en ligne. L'une proposée par le journal l'Humanité (ici) et l'autre par Attac et la fondation Copernic (). 

    C'est à nous de jouer. Comme en 2005, exigeons un référendum!

  • MES et TSCG: lettre à votre député

    Nous devons nous mobiliser pour faire entendre notre voix. Le traité instituant le TSCG a été décidé par des individus que nous n'avons jamais élu!!! Et pourtant la décision qu'ils prennent nous implique tous et toutes. 

    Il est de notre devoir citoyen de nous élever contre un tel état de fait. 

    Nous vivons dans une démocratie et à ce titre, nous ne pouvons abandonner notre souveraineté qu'à des représentants que nous élisons pour une durée déterminée. Dans certains cas, impliquant une modification de notre constitution, le pouvoir en place peut décider de mettre en place un référendum...une sorte de démocratie directe.

    Or, avec le TSCG, non seulement le texte n'a pas été rédigé par des élus mais en plus, on voudrait nous priver de notre référendum. Cette situation n'ets pas tolérable. 

    Nous vous invitons à interpeler notre député, Monsieur Morel à l'Hussier...ou notre sénateur, Monsieur Alain Bertrand. Pour cela, vous pouvez utiliser la lettre type que voici: 

     

    Exemple de courrier aux parlementaires

    Madame la Députée, Monsieur le Député,

    Lors de la campagne électorale, le président de la République avait pris l’engagement (engagement n°11 de ses 60 propositions) de renégocier le Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) dans l’Union économique et monétaire, dit Pacte budgétaire, signé par Nicolas Sarkozy et 24 autres dirigeants européens le 2 mars dernier. Il avait précisé lui-même les trois points clés de cette renégociation : la possibilité pour la Banque centrale européenne de financer directement les États, la mise en place d’euro-obligations pour que les pays de la zone euro puissent emprunter solidairement, et des mesures de relance de la « croissance » en Europe.

    Lors du sommet européen réuni à Bruxelles les 28 et 29 juin dernier, aucune de ces conditions n’a pu être réunies : seul un pacte pour la croissance comportant des mesures de libéralisations et de libre échange, l’obédience à de nouveaux règlements élargissant les pouvoirs de la Commission européenne (« 6 pack ») ou renforçant le contrôle des pays de la zone euro en difficulté (« 2 pack »), et le déploiement de 120 milliards d’euros a été adopté en plus du traité. Ce montant dérisoire (inférieur à 1% du PIB européen) est composé pour moitié de fonds structurels déjà votés et programmés, et pour moitié de prêts hypothétiques de la Banque européenne d’investissement pour des grands projets d’investissements privés dont on ne connaît encore rien.

    Pourtant, la relance de l’activité économique en Europe est indispensable. Cela ne pourra pas se faire en adoptant le TSCG qui inscrira dans le marbre les politiques d’austérité en interdisant définitivement tout déficit structurel supérieur à 0,5% aux états européens. L’aide aux pays en difficulté, prévue par le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), sera en outre conditionnée à l’application de plans d’austérité, de privatisation et de libéralisation, déjà à l’œuvre dans plusieurs pays d’Europe et dont les résultats sont d’ores et déjà désastreux.

    Ce traité marque également une nouvelle étape dans la dérive autoritaire de la construction européenne. Ainsi, il prévoit des sanctions automatiques contre les pays contrevenants aux mesures de discipline budgétaire, mettant la politique économique des états européens sous la coupe de la Troika (BCE, FMI, Commission Européenne) au détriment des peuples. Cette logique austéritaire conduit l’Europe à la catastrophe, en alimentant le cercle vicieux de la dépression et en approfondissant encore le gouffre qui sépare les peuples européens de la construction européenne. Au nom du peuple français, vous devez vous opposer à cette ratification.

    Déjà en 2005, les Français avaient exprimé par référendum leur rejet de cette construction libérale et autoritaire de l’Union Européenne en rejetant le Traité Constitutionnel Européen (TCE). Depuis, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, ce traité a été adopté en catimini par le parlement sans aucun débat public. Il faut rompre avec cette logique politique ! François Hollande a annoncé sa volonté de faire ratifier ce traité par la voix parlementaire dans les plus brefs délais. Nous déplorons cette décision : les enjeux politiques et économiques de ce traité sont considérables et nécessitent un large débat citoyen. Vous pouvez y contribuer en demandant un référendum pour mettre en débat et soumettre au vote des citoyens ce nouveau traité européen.

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Madame, Monsieur, nos salutations les plus cordiales.

    Pour le faire parvenir au député, rien de plus simple, cliquez sur ce lien et vous aurez toutes ses coordonnées. Pour le sénateur, c'est ici.

  • MES et TSCG: les économistes atterrés réagissent (vidéos)

    Voci deux petites vidéos qui proviennent des économistes atterrés et qui vous expliquent ce qu'est le TSCG et pourquoi il convient que vous soyez mis au courrant de ce qui se passe. 

    TSCG: le nouveau traité européen (1) par


    TSCG: le nouveau traité européen (2) par Les-economistes-atterres

    EXIGEONS un référendum!

    RESISTANCE !!!!!!!!!!

  • MES et TSCG: Résistance!!!! (vidéos)

    Voici deux autres vidéos explicatives! 

    Il est temps de mettre ce sujet au centre du débat! 

    Prenez la parole, prenez le pouvoir! 

     

     

     

     

    Faîtes passer l'information. Ils ont les médias, nous avons la rue! 

  • deux traités pour couler l'europe (video)

    Voici venu le temps de reprendre le chemin du travail citoyen. Nous comptons sur vous pour diffuser largement cette petite vidéo qui nous explique ce qui se trame du côté de Bruxelle. 

    Vous vous souvenez toutes et tous du traité constitutionnel européen. Nous avions voté par referendum et avions refusé ce traité. Quelques temps plus tard, les députés et les sénateurs (de gauche et de droite) s'étaient réunis en congrés et avaient finalement voté oui...s'opposant ainsi à la volonté du peuple. 

    Découlant de cette logique, les gouvernement européens s'apprêtent à voter un texte européen sans nous demander notre avis. Or, ce texte n'est pas acceptable et nous, au front de gauche, nous en rejetons le principe et demandons à ce que le peuple soit appelé au vote.

    Nous voulons un referemdum sur ce sujet! 

    Si vous aussi vous pensez que votre voix doit retentir, alors faîtes circuler l'information; faîtes comme en 2005 et emparez-vous de cette question. 

    Ne laissez pas les autres décider à votre place!


    Deux traités pour couler l'Europe par

  • La fête de l'Huma : on y va tous (14-15-16 Sept)

    Oyez, Oyez,

    la fête de l'huma, se déroulera dans le Parc départemental Georges Valbon à La Courneuve (93) (c'est à proximité de Paris). 

    Vous pourrez y assister à des concerts; participer à des débats, vous éclater à des spectacles; vous enivrer d'expositions; vous surpasser en faisant du sport; ou encore vous cultiver avec des bouquins...bref, il y a de tout à la fête de l'huma! (la liste des artistes, groupes, sportifs etc est bien trop longue pour être reproduite dans son intégralité)

    Ici, en Lozère, vous avez été plus de 12% à apporter votre suffrage au front de gauche lors de la présidentielle, c'est pourquoi, nous vous invitons à participer à ce grand moment et à monter tous ensembles: un bus quitte Mende à 9h15 depuis le parking de l'IUP vendredi 14...l'aller-retour ainsi que l'entrée à la fête ne coûtent que 70 Euros!!! 

    Si vous trouvez cette proposition alléchante, vous pouvez encore glaner quelques infos supplémentaires ici

    affiche, fete de l'huma, 2012

    N'hésitez plus, mettez-vous en marche!