Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Communiqué du Parti de Gauche et de Ensemble

Le Front de gauche n’est pas un parti, mais un regroupement de diverses forces de gauche. A Mende, il est composé du Parti Communiste, du Parti de Gauche et du Parti Ensemble.

Les candidats de la liste, membres du Parti de Gauche et de Ensemble, ont décidé de vous faire part de leur réflexion et de leur analyse en ce qui concerne la campagne déjà menée et celle restant à terminer avant le dimanche 31 mars. Le parti Communiste fera de même. La liste dans sa totalité composée aussi de citoyennes et de citoyens non encartés, vous a déjà fait connaître sa position.

Mendoises, Mendois,

Dimanche 23 mars vous avez crédité de 8.5% la liste Mende à Gauche la Belle, la Rebelle.

Notre campagne a été très courte, trop courte peut-être, et pourtant vous vous êtes mobilisés et avez fait progresser ce courant de pensée. Vos boîtes aux lettres ont été inondées des tracts des listes adverses ; la presse locale multipliait les articles sur M. Bertrand et Mme Brunel ; les radios municipales nous présentaient comme d’extrême gauche ; les médias nationaux répétaient en boucle combien le FN était puissant et combien J-L Mélenchon, notre porte-parole, était un homme isolé. Et pourtant, sans le concours de EELV, vous avez été plus nombreux encore à considérer que la pluralité politique aurait été une bonne chose au conseil municipal et que notre programme, éco-social méritait votre vote.

La crise politique, sociale, économique et écologique que nous connaissons est loin d'être terminée. Les politiques d'austérité prônées par les gouvernements de droite et sociaux libéraux accentuent celle-ci. Il convient de remettre l’État et les services publics au centre de notre dispositif de relance et de solidarité. Les inégalités ne cessent de se creuser et la misère d’augmenter. Concrètement, cela signifie que des gens, aujourd’hui, alors qu’ils travaillent, se retrouvent en dessous du seuil de pauvreté et qu'ils n’arrivent pas à boucler les fins de mois et doivent vivre de la charité populaire.

Nous avons démontré que Mende n’était pas à l’abri du marasme national. Nombreuses et nombreux étaient celles et ceux qui vivaient un quotidien difficile. Pour y remédier, la charité ne suffit pas. C’est pourquoi nous avons construit notre programme basé sur la Solidarité.

En face de nous, nous avions un maire sortant Sénateur, exclu puis réintégré au sein du parti Socialiste qui soutient sans réserve la politique du gouvernement et préfère faire alliance avec la droite. Et offrir la place de 1ère adjointe à une personne qui, écharpe tricolore en avant, est allée manifester aux côtés de l’extrême droite la plus réactionnaire. En conséquence, nous ne reconnaissons pas la liste Irrésistible Mende 2014 comme une liste de gauche.

De l’autre côté, vous avez eut à subir la campagne de la liste 100% Mende emmenée par G. Brunel. Son programme, ouvertement libéral, n'a rien de commun avec nos valeurs. Elle a propagé une rumeur sur la venue éventuelle de roms en allant ainsi rabattre les volets plus à droite de son électorat traditionnel. Nous condamnons cette démagogie nauséabonde.

Devant la montée du Front National, nous devons avoir une attitude claire, loin des arrangements de couloir. Nous nous mettons dès aujourd'hui au travail pour élargir et faire grossir l'opposition à la politique d'austérité des gouvernements Sarkozy et Hollande, relayés localement par Ginette Brunel et Alain Bertrand. Nous ne soutiendrons pas « les mains qui nous frappent »  (chômage, salaires, retraite, services publics, cadeaux au patronat, etc.).

Nous nous engageons à poursuivre avec vous les mobilisations au niveau national et local.

 

Parti de Gauche et

Ensemble

Les commentaires sont fermés.